Collections

Joanny Paquier-Sarrasin (1847-1909)

Une matinée chez la Belle Cordière, à Parcieux, près de Trévoux (Ain), 1875
Joanny Paquier-Sarrasin (1847-1909)
Une matinée chez la Belle Cordière, à Parcieux, près de Trévoux (Ain),1875
Huile sur toile
H. 69 cm ; L. 118 cm
Inv. 2017.1.4
Don Anne et Michel Bosse-Platière, 2017
© Villefranche-sur-Saône, musée municipal Paul-Dini / photo Didier Michalet

Auguste-Jean-Baptiste Paquier-Sarrasin, dit Joanny Paquier-Sarrasin, fut l’élève de Louis Janmot (1814-1892), de Claude Bonnefond (1796-1860) puis de Joseph Guichard (1806-1880) à l’école des Beaux-Arts de Lyon de 1859 à 1862. Après un séjour à Paris, dans l’atelier de Jean-Baptiste Chatigny (1834-1886), il revient dans sa ville natale et prend en 1878 la direction de l’atelier de peinture sur verre de l’école des Beaux-Arts de Lyon. Maître-verrier à la tête d’un atelier de vitraux prospère, il enseigne aussi au sein de son propre atelier de portraits.
Répertoriée sous le n° 646 au Salon des amis des arts à Lyon en 1875, l’œuvre représente la poétesse Louise Labé (Lyon, v. 1524 – Parcieux-en-Dombes, 1566), dite la « Belle Cordière » dont les sonnets contribuèrent à forger l’image d’une grande amoureuse : son existence réelle reste toutefois débattue.
Dans un agencement horizontal, souligné par le format et la ligne d’horizon, plusieurs jeunes gens lisent ou conversent dans une scène de genre surplombant la Saône. Cette cour, que l’on imagine composée de brillants lettrés, est postée autour de la figure de la poétesse, très certainement la jeune femme qui tend le livre, ou sa voisine immédiate. Les visages des deux personnages centraux sont particulièrement détaillés. L’horizon lointain et la terrasse ouverte laissent l’imagination aussi libre que la déambulation
Trois ans après avoir réalisé cette œuvre, l’artiste en livrera une autre, proche de manière stylistique, aujourd’hui conservée au musée des Beaux-Arts de Lyon (1878, La Présentation).

2018
L'étage de l'espace Grenette (collection permanente) est fermé jusqu'au vendredi 24 août inclus. Le rez-de-chaussée reste accessible (collection permanente) ainsi que l'exposition "Jacques Truphémus et Jérémy Liron, les silences de la peinture".

Horaires

Mercredi
13h30 à 18h

Jeudi et vendredi
10h à 12h30
13h30 à 18h

Samedi et dimanche
14h30 à 18h

Le musée est fermé les jours fériés :
14 juillet 2018, 15 août 2018, 1er et 11 novembre 2018, 25 décembre 2018, 1er janvier 2019, 21 avril 2019 (Pâques), 1er et 8 mai 2019, 30 mai 2019 (Ascension).

Fermeture exceptionnelle
14 septembre 2018
26 décembre 2018
2 janvier 2019

Fermeture exceptionnelle de l’étage de l’espace Grenette :
jusqu’au 24 août 2018 inclus

Fermeture exceptionnelle de l’espace Cornil seul :
18 décembre 2018 au 6 janvier 2019 inclus

Fermeture pour accrochages
17 septembre au 13 octobre 2018 inclus
11 février au 15 mars 2019 inclus
16 septembre au 12 octobre 2019 inclus

Tarifs

Plein tarif : 6 €

Tarif réduit : 4 €

Groupes : 4 € / personne
(à partir de 10 personnes et sur réservation)

Gratuité : moins de 18 ans

Pass-musée : 20 €
(libre accès pendant un an)

Les billets sont délivrés jusqu’à 17h30.

Accès gratuit pour tous le 1er dimanche
 de chaque mois.

Accessibilité

L’ensemble du musée est accessible aux personnes 
à mobilité réduite.

Un musée sur deux espaces
– espace Grenette (accueil, collections permanentes, expositions temporaires, boutique)
– espace Cornil (expositions temporaires)

Adresse

Musée municipal Paul-Dini
2 place Faubert
69400 Villefranche-sur-Saône
tél. : 04 74 68 33 70
fax : 04 74 62 35 13

En train :

Gare de Villefranche-sur-Saône, à 800 m (10 min à pied)

En voiture
à 33 km au nord de Lyon
A6 Paris-Lyon, sortie Villefranche-sur-Saône Centre, direction centre-ville