Collections

Suzanne Valadon (1865-1938)

Nu à la draperie blanche, 1914
Suzanne Valadon
Nu à la draperie blanche ou Nu debout
1914
Huile sur toile
H. 96 cm ; L. 73 cm
Inv. 1999.1.392
Donation Muguette et Paul Dini 1
© Villefranche-sur-Saône, musée municipal Paul-Dini / photo Didier Michalet

Originaire de Bessines (Haute-Vienne), Suzanne Valadon s’installe à Paris en 1870 dans le quartier de Montmartre avec sa mère. Elle multiplie les petits emplois jusqu’en 1880 où sa beauté attire le regard de Pierre Puvis de Chavannes. Elle commence dès lors une carrière de modèle. Les séances de pose se multiplient chez Auguste Renoir, Henri de Toulouse-Lautrec. Attentive aux travaux de ces grands peintres, elle assimile peu à peu leurs techniques. Ses premiers dessins enthousiasment Degas qui sera son premier collectionneur. Dans le Nu à la draperie blanche, Suzanne Valadon souligne sans complaisance les contours du corps lourd de la femme par un cerne bleu foncé assurant une solidité aux volumes des seins et des jambes. Les ombres et les modelés s’estompent au profit d’une touche hachée, tantôt verticale, tantôt horizontale qui crée le volume. La perspective est rejetée, masquée par de larges aplats. La couleur structure la composition par le jeu des complémentaires. En 1932, Suzanne Valadon réalise le portrait de son second époux André Utter, peintre lui aussi. Utter et ses chiens est un grand format où elle le représente, saisi dans un moment d’intimité : une promenade dans les bois de Saint-Bernard près de Trévoux dans l’Ain, où Suzanne Valadon, Maurice Utrillo (son fils) et André Utter se sont installés à partir de 1923. Dix-huit années séparent les deux œuvres, mais elles présentent pourtant les mêmes caractéristiques plastiques de solidité des volumes corporels dans l’espace.

Autres œuvres de l’artiste dans la collection du musée :

  • Bouquet de fleurs dans un vase Empire, 1920, huile sur toile, 81 x 65 cm, inv. 1999.1.393
  • L’étable en Beaujolais, 1921, huile sur toile, 60 x 73 cm, inv. 1999.1.394
  • Utter et ses chiens, 1932, huile sur toile, 163,5 x 131 cm, inv. 1999.1.395
2018
L'étage de l'espace Grenette (collection permanente) est fermé jusqu'au vendredi 24 août inclus. Le rez-de-chaussée reste accessible (collection permanente) ainsi que l'exposition "Jacques Truphémus et Jérémy Liron, les silences de la peinture".

Horaires

Mercredi
13h30 à 18h

Jeudi et vendredi
10h à 12h30
13h30 à 18h

Samedi et dimanche
14h30 à 18h

Le musée est fermé les jours fériés :
14 juillet 2018, 15 août 2018, 1er et 11 novembre 2018, 25 décembre 2018, 1er janvier 2019, 21 avril 2019 (Pâques), 1er et 8 mai 2019, 30 mai 2019 (Ascension).

Fermeture exceptionnelle
14 septembre 2018
26 décembre 2018
2 janvier 2019

Fermeture exceptionnelle de l’étage de l’espace Grenette :
jusqu’au 24 août 2018 inclus

Fermeture exceptionnelle de l’espace Cornil seul :
18 décembre 2018 au 6 janvier 2019 inclus

Fermeture pour accrochages
17 septembre au 13 octobre 2018 inclus
11 février au 15 mars 2019 inclus
16 septembre au 12 octobre 2019 inclus

Tarifs

Plein tarif : 6 €

Tarif réduit : 4 €

Groupes : 4 € / personne
(à partir de 10 personnes et sur réservation)

Gratuité : moins de 18 ans

Pass-musée : 20 €
(libre accès pendant un an)

Les billets sont délivrés jusqu’à 17h30.

Accès gratuit pour tous le 1er dimanche
 de chaque mois.

Accessibilité

L’ensemble du musée est accessible aux personnes 
à mobilité réduite.

Un musée sur deux espaces
– espace Grenette (accueil, collections permanentes, expositions temporaires, boutique)
– espace Cornil (expositions temporaires)

Adresse

Musée municipal Paul-Dini
2 place Faubert
69400 Villefranche-sur-Saône
tél. : 04 74 68 33 70
fax : 04 74 62 35 13

En train :

Gare de Villefranche-sur-Saône, à 800 m (10 min à pied)

En voiture
à 33 km au nord de Lyon
A6 Paris-Lyon, sortie Villefranche-sur-Saône Centre, direction centre-ville