Collections

Georges Bouche (1874-1941)

Autoportrait ou L’homme au chapeau, s.d. [v.1910-1914]
Georges Bouche
Autoportrait ou L’Homme au chapeau, v. 1910-1914
Huile sur toile
H. 92 cm ; L. 73 cm
Inv. 1999.1.31
Donation Muguette et Paul Dini 1, 1999
© Villefranche-sur-Saône, musée municipal Paul-Dini / photo Didier Michalet

Georges Bouche commence à peindre à l’âge de quatorze ans. Devenu élève aux Beaux-Arts de Lyon, il rencontre le peintre Louis Carrand (1821-1899) pour lequel il conservera une grande admiration. Parti pour Paris en 1893, il s’inscrit au cours d’architecture de l’École des beaux-arts, avant de très vite s’orienter définitivement vers la peinture. En 1902, les galeries Eugène Blot et Bernheim Jeune lui offrent ses premières expositions.

En 1912, il rencontre Émilie Charmy qui deviendra son épouse en 1931. Ensemble, ils séjournent régulièrement en Auvergne dans la propriété de Bouche à Marnat, où ce dernier se plaît à observer la nature, à communier avec elle par la peinture.

La peinture de Georges Bouche est singulière, en réaction aux extravagances colorées des fauves et au formalisme géométrique des cubistes. Ses sujets empreints d’humilité – paysages naturels, portraits, natures mortes – sont traités au moyen d’une pâte épaisse et grasse, travaillée à la brosse et parfois aux doigts. La palette de l’artiste est la sobriété même : les tons bruns, gris, verts se mêlent dans le maelström d’une matière souvent qualifiée de terreuse. Sa pâte onctueuse, travaillée par superposition de couches plus ou moins épaisses, façonne les formes jusqu’à les dissoudre. L’Autoportrait aux traits indistincts, se fond littéralement dans la matière appliquée en un geste large et rapide. Le peintre et la peinture ne font plus qu’un, le tableau devenant l’expression plastique de la pensée quasi métaphysique qui anime l’artiste.

 

Autres œuvres de l’artiste dans la collection du musée :

  • Coin d’atelier, 1919, huile sur toile, inv. 1999.1.30
  • Bouquet de roses blanches dans un vase, entre 1920 et 1925, huile sur toile, inv. 2009.5.16
  • Fleurs et bouteille, entre 1925 et 1930, huile sur toile, inv. 2009.5.17
  • Le Chemin à Ablon, entre 1926 et 1932, huile sur toile, inv. 1999.1.29
  • Bouquet rose, vers 1930, huile sur toile, inv. 1999.1.28
2018
L'étage de l'espace Grenette (collection permanente) est fermé jusqu'au vendredi 24 août inclus. Le rez-de-chaussée reste accessible (collection permanente) ainsi que l'exposition "Jacques Truphémus et Jérémy Liron, les silences de la peinture".

Horaires

Mercredi
13h30 à 18h

Jeudi et vendredi
10h à 12h30
13h30 à 18h

Samedi et dimanche
14h30 à 18h

Le musée est fermé les jours fériés :
14 juillet 2018, 15 août 2018, 1er et 11 novembre 2018, 25 décembre 2018, 1er janvier 2019, 21 avril 2019 (Pâques), 1er et 8 mai 2019, 30 mai 2019 (Ascension).

Fermeture exceptionnelle
14 septembre 2018
26 décembre 2018
2 janvier 2019

Fermeture exceptionnelle de l’étage de l’espace Grenette :
jusqu’au 24 août 2018 inclus

Fermeture exceptionnelle de l’espace Cornil seul :
18 décembre 2018 au 6 janvier 2019 inclus

Fermeture pour accrochages
17 septembre au 13 octobre 2018 inclus
11 février au 15 mars 2019 inclus
16 septembre au 12 octobre 2019 inclus

Tarifs

Plein tarif : 6 €

Tarif réduit : 4 €

Groupes : 4 € / personne
(à partir de 10 personnes et sur réservation)

Gratuité : moins de 18 ans

Pass-musée : 20 €
(libre accès pendant un an)

Les billets sont délivrés jusqu’à 17h30.

Accès gratuit pour tous le 1er dimanche
 de chaque mois.

Accessibilité

L’ensemble du musée est accessible aux personnes 
à mobilité réduite.

Un musée sur deux espaces
– espace Grenette (accueil, collections permanentes, expositions temporaires, boutique)
– espace Cornil (expositions temporaires)

Adresse

Musée municipal Paul-Dini
2 place Faubert
69400 Villefranche-sur-Saône
tél. : 04 74 68 33 70
fax : 04 74 62 35 13

En train :

Gare de Villefranche-sur-Saône, à 800 m (10 min à pied)

En voiture
à 33 km au nord de Lyon
A6 Paris-Lyon, sortie Villefranche-sur-Saône Centre, direction centre-ville